Directive européenne « Médicaments falsifiés » : OCS Checkweighers a pris de l'avance

05/08/2015

Plus de 400 représentants d'entreprises pharmaceutiques, des grossistes, des pharmaciens ainsi que des représentants d'associations nationales et internationales ont participé aux 2e journées d'information sur la directive européenne « Médicaments falsifiés » à Francfort sur le Main. L'initiative de sécurité securPharm avait invité à cette manifestation pour informer sur l'état actuel des choses autour de la directive européenne.

OCS Checkweighers accompagne le projet securPharm depuis ses débuts en 2011. Volker Ditscher, Business Manager Track & Trace chez OCS, parle d'une avance que l'entreprise a prise grâce à sa coopération précoce avec securPharm et dont tous les clients d'OCS Checkweighers profitent désormais.

Tous les experts ainsi que les représentants présents de la Commission européenne et du Ministère fédéral de la Santé étaient unanimes pour dire que les consignes de la directive européenne « Médicaments falsifiés » représentaient un défi particulier pour tous les acteurs de la chaîne logistique pharmaceutique. La gestion des numéros de série en liaison avec des mesures élémentaires d'inviolabilité (tamper evident) sont considérés comme les points les plus sensibles du processus. Volker Ditscher : « Le sens réel du projet, la vérification de l'authenticité des médicaments en pharmacie, dépend de manière cruciale de cela. »

La Commission a annoncé les Actes délégués, définissant les consignes techniques et organisationnelles pour la mise en œuvre de la directive européenne 2011/62/UE relative à la protection des patients contre les médicaments falsifiés, encore pour cette année. Les traductions des textes de loi en plusieurs langues européennes et les vérifications juridiques très complexes qui s'y rattachent tournent à plein régime.

Retour
Recherche produits

Trois étapes pour trouver votre solution

Newsletter

Restez au courant !